Débosseleurs/débosseleuses et réparateurs/réparatrices de carrosserie – CNP 7322

80

Nombre de personnes employées dans cette industrie

$54,877

Revenu médian des personnes employées dans cette profession

73%

Possibilité que la technologie ait un impact sur cette profession dans les 10 prochaines années

94.1%

Taux d’activité
Pourcentage du nombre de personne employée activement dans cette profession comparée au total des personnes dans cette profession pendant la période du
1er au 7 mai 2016

12.5%

Taux de chômage
Pourcentage des personnes qui cherchent un emploi comparé au total des personnes dans la profession pendant la semaine du
1er au 7 mai 2016

Scolarité

Des personnes employées dans cette profession

37,5 % de la main-d’œuvre a un certificat d’apprentissage ou de métier

25,0 % de la main-d’œuvre a un diplôme d’études secondaires

Âge de la main-d’œuvre

Dans cette profession

35,3 % de la main-d’œuvre est âgée de 35 to 44

35,3 % de la main-d’œuvre est âgée de 55 to 64

Secteurs où sont employés les membres de cette profession

81,3 % des débosseleur(euse)s et réparateur(trice)s de carrosserie travaillent dans le secteur des services personnels et de ménage

12,5 % travaillent dans les secteurs suivants : extraction minière et en carrière, et transport et entreposage

Perspectives d’emploi

Les perspectives d’emploi dans notre région pour 2017-2019 sont acceptables.

La croissance de l’emploi mènera à un nombre moyen de nouveaux postes.

Un nombre moyen de postes seront disponibles en raison de départs à la retraite.

Un nombre moyen de chômeurs ont une expérience récente au sein de cette profession.

Taux de croissance projeté en Ontario : 5,1 % – 6 %

Renseignements supplémentaires

Que dois-je savoir d’autre?

    • Ce secteur d’activité est composé principalement de petites entreprises. 84,9% des entreprises ont quatre ou moins salariés à leur emploi.
    • Les perspectives d’emplois seront acceptables pour les Débosseleurs/débosseleuses et réparateurs/réparatrices de carrosserie. La demande pour ces travailleurs dépend du nombre de véhicules automobiles en circulation et des collisions nécessitant des travaux de réparation. Malgré l’amélioration globale des ventes de véhicules automobiles en Ontario, la croissance de l’emploi dans ce groupe professionnel est limitée. Les niveaux d’emploi provinciaux ont révélé une tendance négative au cours de la dernière décennie. Les percées technologiques dans les matériaux et les réparations de carrosserie ont permis d’accroître la productivité des travailleurs, réduisant ainsi la demande pour le personnel qualifié de cette profession. En outre, il est possible que les caractéristiques des nouveaux véhicules telles que le freinage automatique et le stationnement automatique aient contribué à réduire les taux de collision, diminuant davantage la demande pour ces travailleurs.
    • De plus, les techniciens hautement qualifiés (p. ex. capacité de travailler avec l’aluminium) pourraient bénéficier d’un plus grand nombre de possibilités d’emploi puisque le secteur de l’automobile continue d’évoluer et nécessite ces travailleurs.
    • Visiter la page des « Services ménagers et personnels » pour de plus amples renseignements provenant d’employeurs œuvrant dans ce secteur dans la région de PR.

    *Le revenu médian est la valeur en dollars qui représente le milieu d’une répartition donc 50% des individus ont un revenu inférieur à ce montant et 50% des individus ont un revenu supérieurs à ce montant.