Aides de soutien des métiers et manœuvres en construction – CNP 7611

1,100

Nombre de personnes employées dans cette industrie

$28,574

Revenu médian des personnes employées dans cette profession

88%

Possibilité que la technologie ait un impact sur cette profession dans les 10 prochaines années

90.1%

Taux d’activité
Pourcentage du nombre de personne employée activement dans cette profession comparée au total des personnes dans cette profession pendant la période du
1er au 7 mai 2016

13.9%

Taux de chômage
Pourcentage des personnes qui cherchent un emploi comparé au total des personnes dans la profession pendant la semaine du
1er au 7 mai 2016

Scolarité

Des personnes employées dans cette profession

43,9 % de la main-d’œuvre a un diplôme d’études secondaires

24,2 % de la main-d’œuvre n’a pas de diplôme d’études secondaires

Âge de la main-d’œuvre

Dans cette profession

41,8 % de la main-d’œuvre est âgée de 20 à 34 ans

Secteurs où sont employés les membres de cette profession

76 % des aides de soutien des métiers et manœuvres en construction sont employés dans le secteur de la construction

Perspectives d’emploi

Les perspectives d’emploi dans notre région pour 2017-2019 sont acceptables.   La croissance de l’emploi mènera à l’ouverture de plusieurs nouveaux postes.  Peu de postes seront disponibles en raison de départs à la retraite, cependant, un roulement élevé du personnel pourrait ouvrir des possibilités d’emploi supplémentaires.  Il y a un nombre moyen de chômeurs qui ont une expérience récente au sein de cette profession.

Taux de croissance projeté en Ontario : 13,1 %-14 %

Renseignements supplémentaires

Que dois-je savoir d’autre?

  • L’occupation d’aide de soutien des métiers et manœuvres en construction est la douzième profession la plus courante dans SDG.
  • Le nombre d’entreprises œuvrant dans les secteurs de la construction et des services publics est en croissance depuis 2012 avec une augmentation nette de 33 entreprises créés entre juin 2013 et juin 2014.
  • Ce secteur d’activité est composé principalement de petites entreprises. 73,1% des entreprises ont quatre ou moins salariés à leur emploi.
  • Les perspectives d’emploi pour la région économique d’Ottawa seront acceptables pour les Aides de soutien des métiers et manœuvres en construction. Les travailleurs pratiquant ce métier se trouvent à la fois dans les secteurs de la construction résidentielle et non résidentielle. Le renouvellement continu des infrastructures ainsi que les investissements récents dans les services publics et les projets de commission de transport devraient continuer à soutenir les perspectives, quoique le ralentissement dans la construction de maisons neuves puisse modérer le nombre de débouchés au sein du secteur résidentiel. Puisqu’il s’agit d’un poste au niveau d’entrée très exigeant physiquement, dont les exigences sont minimales et la main-d’œuvre est jeune, la demande primaire croîtra en raison d’un haut taux de roulement alors que les travailleurs se trouvent d’autres emplois ou se spécialisent dans un métier.
  • Les aides de soutien des métiers et manœuvres en construction avec une solide formation, une solide expérience et la capacité d’exécuter de multiples fonctions professionnelles auront de meilleures perspectives d’emploi dans cette profession. Étant donné que les conditions climatiques jouent sur la construction, les travailleurs disposés à faire des heures supplémentaires pendant la période de pointe estivale augmentent leur chance d’obtenir un emploi et améliorent leur sécurité d’emploi.
  • L’emplacement des projets peut varier et certains travailleurs devront alors se déplacer à différents chantiers de construction au cours d’une semaine. Les travailleurs possédant un véhicule personnel peuvent bénéficier d’un avantage, car certains lieux de travail ne sont pas accessibles par le transport en commun. Dans le cas des chantiers plus éloignés, les travailleurs devront peut-être passer plusieurs jours à l’extérieur du foyer, car ils ne pourront pas se déplacer tous les jours. Le travail est habituellement attribué par rotation aux travailleurs syndiqués, et ces derniers reçoivent généralement un salaire plus élevé que les travailleurs non syndiqués.
  • Visiter la page « Construction et services publics » pour de plus amples renseignements provenant d’employeurs œuvrant dans ce secteur dans la région de SDG.