Techniciens/techniciennes et spécialistes de l’aménagement paysager et de l’horticulture– NOC 2225

NOMBRE DE PERSONNES DANS LA RÉGION DE PR OCCUPENT CETTE PROFESSION

80 personnes dans la région de PR travaillent comme Techniciens/techniciennes et spécialistes de l’aménagement paysager et de l’horticulture.  Le taux de chômage est non-disponible.

 

LE NOMBRE D’EMPLOYEURS DANS LA RÉGION DE PR

37,5% des employeurs dans la région de PR œuvrent dans le secteur Agricole, forestier, piscicole et de la chasse, embauche des Techniciens/techniciennes et spécialistes de l’aménagement paysager et de l’horticulture.

909 employeurs dans la région de PR œuvrent dans ce secteur.

705 ou 77,6% sont exploitées par le propriétaire et n’ont aucun employé à salaire.

 

LES CARACTÉRISTIQUES D’ÂGE POUR LA POPULATION ACTIVE DANS LA RÉGION DE PR

18,8% de la population active est âgée de 35 à 44 ans.

25% de la population active est âgée de 25 à 34 ans.

 

 

LE NIVEAU DE SCOLARITÉ POUR CETTE PROFESSION

30% de la population active détient un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent.

40% de la population active détient un certificat ou diplôme d’apprenti ou d’une école de métiers.

30% de la population active détient un certificat ou diplôme d’un collège, d’un cégep ou d’un autre établissement d’enseignement non universitaire.

 

LE TAUX DE RÉMUNÉRATION POUR CETTE PROFESSION*

Le revenu annuel médian pour cette profession est de 26 487,00$ par année.

 

AUTRES POINTS SAILLANTS

  • Ce secteur d’activité est composé principalement de petites entreprises. 93,8% des entreprises ont quatre ou moins salariés à leur emploi.
  • Les perspectives d’emplois sont bonnes pour les techniciens/techniciennes et spécialistes de l’aménagement paysager et de l’horticulture (CNP #2225) dans la région d’Ottawa.
  • La croissance de l’emploi au sein de cette profession suit une tendance à la hausse depuis la dernière décennie, en raison de la demande croissante pour les travaux de construction et de rénovation de logements, l’aménagement de parcs, les activités de jardinage et les activités récréatives. Toutefois, la demande pour les techniciens et spécialistes en aménagement paysager et en horticulture est sensible aux fluctuations de l’économie. En effet, la demande tend à diminuer en période de ralentissement économique, car les entreprises reportent leurs projets de construction ou, comme c’est le cas pour les particuliers, choisissent de faire le travail elles-mêmes. À mesure que la population vieillira et que les aînés emménageront dans des condominiums, des maisons jumelées ou des résidences-services, le besoin d’aménagement paysager individualisé pour des installations de plus grande envergure augmentera. Le fait que les gens se soucient davantage de l’environnement et qu’ils préfèrent des fruits et des légumes biologiques cultivés localement pourrait hausser la grande demande pour les techniciens en arboriculture et en horticulture dans la province.
  • Étant donné les exigences physiques et la forte saisonnalité de cet emploi, un nombre important de nouveaux emplois proviendra du roulement de personnel. Au printemps et à l’été, toute une gamme d’offres d’emploi est offerte. Ceux qui souhaitent travailler pour des employeurs comme des terrains de golf et des entreprises qui détiennent un contrat municipal important bénéficieront de meilleures perspectives d’emploi s’ils possèdent un diplôme universitaire en horticulture ou en aménagement paysager. En Ontario, près d’un travailleur sur quatre dans ce domaine travaille à son compte. Comme les travailleurs de ce groupe professionnel peuvent être appelés à se rendre à divers lieux de travail, ceux qui possèdent un permis de conduire valide pourraient bénéficier de meilleures perspectives d’emploi.
  • Visiter la page « Agricole, forestier, piscicole et de la chasse» pour de plus amples renseignements provenant d’employeurs œuvrant dans ce secteur dans la région de PR.

*Le revenu médian est la valeur en dollars qui représente le milieu d’une répartition donc 50% des individus ont un revenu inférieur à ce montant et 50% des individus ont un revenu supérieur à ce montant.

 

Références : Recensement  et Enquête nationale auprès des ménages 2011 et Structure des industries canadiennes 2014, Statistiques Canada